SPEC - LE CHALLENGE DE L’ÉNERGIE DU PÔLE SUD
LA DERNIÈRE ÉTAPE

PAS À PAS - LA CAMPAGNE DE GHAZALA AHMAD-MEAR EN FAVEUR DE L’ÉNERGIE DU POLE SUD - LA DERNIÈRE ÉTAPE

J’ai été invitée par Robert Swan (OBE) à rejoindre l’expédition SPEC à 60 miles nautiques (environ 112 km) du Pôle Sud - LA DERNIÈRE ÉTAPE / LE DERNIER DEGRÉ.

Notre challenge consiste à marcher jusqu’au Pôle Sud, en utilisant uniquement de l’énergie renouvelable. Le message est le suivant : si l’on peut survivre dans l’Antarctique, la région la plus froide, la plus aride et la plus inhospitalière de notre planète, on peut de la même manière, pas à pas, opérer des changements similaires dans nos vies quotidiennes.

Il y a 30 ans Gareth Wood, Roger Mear et Robert Swan ont réalisé le premier voyage au Pôle Sud sans support extérieur, "sur les pas de Scott". Pour célébrer cet anniversaire Mear et Swan projettent de marcher jusqu’au Pôle Sud en janvier 2018. Cette fois-ci leur message est focalisé sur les notions de responsabilité et de durabilité. Au Pôle Sud convergent toutes les coordonnées de longitude de même que le résultat de nos actions individuelles ; ce que nous achetons, nous vendons et consommons nous relient tous les uns aux autres en nous impactant globalement.


LE CHANGEMENT CLIMATIQUE AFFECTE L’ANTARCTIQUE

L’Antarctique, notre dernier espace sauvage, est menacé par le réchauffement climatique de la planète. Les glaciers rétrécissent, des plaques de glace de la taille de la France éclatent. En dépit du besoin urgent de réduire les émissions dont nous sommes responsables, nous poursuivons nos activités comme si de rien n’était. En 2016 on a pu ainsi enregistrer les températures les plus élevées. Notre manière de vivre laisse partout des empreintes négatives. Il est grand temps d’agir, d’assurer un avenir durable qui soit fondé sur des formes d’énergie renouvelable afin de protéger non seulement l’Antarctique, mais aussi le monde que nous voulons léguer à nos enfants. En avançant pas à pas CHACUN D’ENTRE NOUS EST CAPABLE DE FAIRE LA DIFFÉRENCE.

Robert Swan, le fondateur de "2041", a consacré sa vie à la préservation de l’Antarctique. Pourquoi "2041" ? Parce que cette année-là marquera la fin de l’actuel Traité de l’Antarctique qui est destiné à protéger cette région du monde. Le rôle de "2041" est d’inspirer, de stimuler et d’inciter les organisations, les communautés ainsi que chacun d’entre nous à créer de multiples formes d’énergie propre dans le cadre du développement durable, et afin d’assurer notre avenir.


SPEC - LE CHALLENGE DE L’ÉNERGIE DU PÔLE SUD
LA DERNIÈRE ÉTAPE

Ce qui est SPEC?

SPEC (le challenge énergétique du Pôle Sud) lancé par Robert Swan en association avec la NASA sera la première expédition polaire qui utilisera uniquement de l’énergie renouvelable en ayant recours au soleil, au vent et aux biocarburants. Aucune énergie fossile ne sera utilisée pendant le parcours de 600 miles (environ 966 km) franchis à pied en 50 jours à travers l’Antarctique afin d’atteindre le Pôle Sud en janvier 2018.

En décembre 2016 l’équipe de SPEC testera le nouvel équipement et toutes les nouvelles technologies (voir l’étonnant traîneau solaire qui ressemble à une tortue azurée) qui feront partie de l’Expédition antarctique - 80 au sud. Le carbone émis pendant les vols au sud et au-dessus de l’Antarctique par les équipes de SPEC et de SPEC-LD sera enregistré et compensé.


GHAZALA AHMAD-MEAR

Permettez-moi de me présenter. Je suis une chirurgienne et la doyenne du troisième cycle attachées au NHS (National Health Service) en poste à Sheffield. Je mène mes activités dans l’ensemble du Yorkshire et du Humber. Je suis ainsi amenée à former et aider les futurs conseillers et dirigeants du NHS. Notons au passage que la plupart de nos stagiaires sont de sexe féminin.



Merci de me soutenir

Justgiving